Ce monde si phénoménal des abeilles.

Je vous convie à balade de mon site www.sr-api.fr, qui n'a pour autre visée que vous aider à réfléchir et découvrir (ou redécouvrir) cette tendance si merveilleux des abeilles. Je vous propose à vous laisser tenter à votre tour mais pas n'importe commentL'Apiculture, un monde absorbant... Elle s'ouvre à tous quelque soit notre niveau de vie mais également de plantation mais il y a un minimum de choses à respecter, à aborder par les Abeilles elles-mêmesN'en déplaise à Darwin, pour moi, les abeilles ne peuvent qu'être concerns de la Création et provisoirement, pensée ou pas, c'est à nous que revient le mandat de les conserver mais également de affronter l'avidité qui monarchie aujourd'hui et qui veut la modifier en oie de rédaction de douceur, de reines ou d'essaims, au dam de la Nature mais aussi des générations à venirQuelle boule pour nos enfants, petits-enfants et arrières Doit-on se contreficher plus un certain temps de cette situation qui tire l'abeille vers sa baisse puis, en suivant, la notre Notre visée apicole.. Nous travaillons exclusivement à la garantie et réimplantation de l'Abeille Noire, (Apis Mellifera Mellifera) une sous-espèce qui peuplait autrefois nos messages aux cotés d'innombrables espèces de papillons et qui assurément est en de disparition, devrais-je désigner "d'extinction"Christine et moi ne incitons pas nos abeilles pour créer du douceur à tout prixNous privilégions dans un premier temps le respect de la nature, autant que cela dépende de nous, et leur dur labeur sans leur ajouter un ballot supplémentaireQuand il y a du douceur, cela nous permet dedonner a manger ànos abeilles pour l'hiver en restreignant nos achats de sucre et nous ne vendons qu'une partie du surplusQuand il n'y en a pas, on serre un peu plus la gaine, comme tous ceux qui n'achètent pas du douceur pour le sacrifier mais qui ont pris bonheur à distribuer le fruit de leurs abeilles La Qualité, voici ce que nous cherchons, plus que la quantitéC'est pourquoi entre autres, nous fuyons les attractions de peuplades et les transhumances qui fatiguent les abeilles également qu'une apiculture "fanfreluche" ou amène sur de la "bidouille" ou alors encore animal ou irresponsableNous avons trouvé et donné un sens à notre apiculture; celui de nous tâcher de respecter la pathologie de l'abeille, de secourir et présenter l'Abeille Noire et de avec toutes nos forces et outils en faisant expérience que les ardeur et établissement d'abeilles d'autres sous-espèces coûtent cher à ce si merveilleux bien héréditaire de notre Abeille dite "place" (apis noire) en de disparition comme hélas tant d'autres espèces. Pour une fois, cela ne s'opère pas à des centaines de milliers de kilomètres mais bien tout près de chacun d'entre nous Alors peut-être que si vous achetez des essaims à un partenaire vous ne vous sentirez pas immédiatement concerné mais vous êtes-vous informé de l'origine des abeilles proposées ou la manière dont l'essaim ou la reine ont été articles

Les commentaires sont clôturés.

%d blogueurs aiment cette page :